Donnez-moi juste une bonne volonté, et je vous donnerais votre corps tant souhaité
Découvrez comment

C’est quoi la colopathie ?

La colopathie est une anomalie qui touche le gros intestin, elle est souvent accompagnée des douleurs abdominales, des crampes, des ballonnements et souvent, diarrhée ou constipation.

Heureusement, que la colopathie bien qu’elle soit assez symptomatique, elle ne cause pas de dommages permanant au niveau des intestins.

Les personnes atteintes de la colopathie, souvent arrive à la contrôler et d’adopter un régime adéquat leur permettant de voir les symptômes se dégrader, voir disparaitre.

Comment savoir si je souffre d’une colopathie ?

La colopathie peut avoir des symptômes différents d’une personne à l’autre. Ces symptôme peuvent ressembler à ceux d’autres infections intestinales. Nous vous invitons à consulter les symptômes décisifs d’une colopathie :

  • Ballonnements causés par les gaz (flatulence)
  • Crampes accompagnées de douleurs abdominales
  • Présence de mucus dans les selles
  • Diarrhée ou constipation ou alternance des deux

Nous notons quand même, que lors d’une observation clinique, il a été donné de constater que plusieurs sujets atteint d’une colopathie présentaient de légers symptômes.

Ces observations cliniques ont permis également de confirmer que selon la personne, ces symptôme peuvent s’accentuer ou s’alléger, comme disparaître complètement.

Quelles sont les causes de la colopathie ?

A date d’aujourd’hui, la médecine ne dispose toujours pas et avec exactitude des cause de la colopathie.

Les parfois intestinaux effectuent des mouvements de contraction et de dilatation à travers des couches de muscle afin de transiter les aliments de l’estomac vers le rectum.

La colopathie provoque un trouble de la couche des muscles intestinaux rendant les contractions plus fortes et durent plus longtemps. L’un des rôles essentiels des intestins c’est l’absorbation des eaux présentes dans les aliments ainsi que la génération des gaz pour la digestion des aliments difficiles, ce mécanisme étant corrompu par la colopathie provoque des crampes, des diarrhées, de la constipation ou une alternance de ces deux derniers.

Le passage trop vite des celles à travers les intestins provoques des diarrhées par manque d’absorbation des celles nécessaire, et au cas contraire le passage très retardé des celles provoque leur assèchement et donc une constipation.

Quelles sont les risques de la colopathie ?

Plusieurs personnes peuvent constater les signes de la colopathie sans en souffrir forcément, par contre les personnes citées ci-après.

Chez les jeunes, la colopathie apparaisse avant l’âge de trente cinq ans (35), soit ½ des personnes atteintes de ce trouble.

Lors d’une étude statistique récente, il a été conclu que les personnes sujet à cette maladie ont été majoritairement des femmes.

La colopathie peut-elle être héréditaire ?

Des études scientifiques ont révélé que la présence de cette maladie chez les parents ou chez un frère augmente considérablement le risque d’une atteinte de colopathie.

L’influence de l’hérédité sur la colopathie n’est pas encore claire, mais on croit aussi que l’hygiène ainsi que l’alimentation similaire pour les membres de la famille peut faire aussi que les membres de la même famille soit atteint de ce trouble.

Quelles sont les complications liées à la colopathie ?

La colopathie peut ou pas être liée à des maladies graves, souvent la colopathie est liée seulement a des constipations, des diarrhées chroniques ou des hémorroïdes, mais dans certains cas elle peut être liée à un cancer du colon. La colopathie peut dégrader la qualité de vie de l’individu si elle n’est pas traitée.

 Le diagnostic et le traitement de la colopathie ?

Afin de diagnostiquer la colopathie, le médecin procédera à un ensemble de testes visuelles, dans certains cas il vous demandera de faire des analyses afin de connaitre s’il s’agit d’autre trouble liée aux intestins.

Pour un examen minutieux, le médecin peut procéder à une colonoscopie, suite à laquelle déterminera en détail la source du trouble intestinal et débutera le traitement.

Quant au traitement, il peut s’agir de médicaments ou de régime alimentaire adéquat ou les deux.

Les médicaments

  • Le médecin peut vous prescrire des médicaments afin de lutter contre les diarrhées (on vous propose ici un médicament testé très efficace )
  • Dans certains cas, le patient peut être besoin d’anti-cholinergique, ce sont des médicaments qui affecte certains activités su système nerveux dans le but de soulager les spasmes intestinaux
  • La forte relation entre le stress, la depression et les maladies intestinales chronique fera que le médecin peut vous prescrire des antidépresseurs pour recadrer la suractivité mentale et vous soulager.
  • Des antibiotiques peuvent vous être également prescrits par votre médecin afin de lutter contre les infections bactériale des intestins

Le régime :

  • En cas de constipation, il vous sera nécessaire d’augmenter votre apport en fibre afin de mieux contrôler le transit intestinal
  • Il faut absolument éliminer les aliments dont la digestion stimule la production des gaz par les intestins, certain fruits, certains légumes (brocoli, le chou, le chou-fleur), éventuellement les boissons gazeuse et les salades.

Régime colopathie pour traiter la colopathie chronique

Vous pouvez consulter le régime pour colopathie chronique ci-après :

 

Categories: Les régimes

One Response so far.

  1. bernarda dit :

    Je peux vous dire que c’est continuellement une joie de venir sur votre site internet

Leave a Reply